fig.


la pop destroy de fig. résonne de prods lofi et de textures hallucinées : cette hybridation de punk synthétique est gorgée d'émotion et de glitch numériques. la puissance titubante de ces explorations intimes et saturées secoue nos avatars deux point zero. les beats écrasants convoquent mélancolie gothique et big data pour renverser ton hyperspace intérieur. dark et rayonnant.


 

 
  

DERNIERS CONCERTS